Cercle Lyonnais Numismatique

Monnaies et Médailles en or de l'histoire de France

Description  Auteurs Sommaire Extrait de l'introduction


DESCRIPTION DE L'OUVRAGE

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 480

Illustrations : 870

Format : 26,5 x 31 cm

Langue(s) : Français

EAN : 9782757210239

Editeur(s) : Coédition Stéphane Barbier-Mueller / Somogy éditions d'Art

Date de parution : 06/04/2016

Prix : 95,00 € 

Dewey : 2016 - 708 MON




AUTEURS : Préface de Jean-Pierre Babelon, membre de l’Académie des

inscriptions et belles-lettres – Introduction de François Planet, conservateur du

Médaillier du musée des Beaux-Arts de Lyon – avec les textes de Bruno

Dumézil, Frédéric Elsig, Didier Le Fur, Jérémie Babaz, Franck Ferrand,

Alexandre Maral, Aurélien Lignereux, Francis Demier et Jean Tulard

 

 

 

SOMMAIRE

Avant-propos de J-P Babelon

Introduction de Francois Planet

Chap 1 : Des Mérovingiens aux Capétiens – Bruno Dumézil

Chap 2 : Les Valois et la guerre de Cent ans – Frédéric Elsig

Chap 3 : Renaissance – Didier le Fur

Chap 4 : Règne de Louis XIII – Jérémie Babaz

Chap 5 : Règne de Louis XIV – Franck Ferrand

Chap 6 : Règne de Louis XV – Alexandre Maral

Chap 7 : Règne de Louis XVI – Jean-Clément Martin

Chap 8 : Consulat et Empire – Aurélien Lignereux

Chap 9 : Restauration et monarchie de Juillet – Francis Demier

Chap 10 : Second Empire – Jean Tulard

Catalogue des monnaies et médailles




EXTRAIT DE L'INTRODUCTION DE FRANCOIS PLANET

Le roi de France portait le titre de Fils aîné de l’Église. Par son

monnayage, il aurait tout aussi bien pu revendiquer la paternité de

Rome. Depuis leur début et jusqu’aux périodes les plus  récentes, les

monnaies françaises sont le reflet exact ou idéalisé du pouvoir, son

message proféré le plus direct. Comme sous l’Empire romain et

auparavant dans les royaumes hellénistiques, la monnaie sera durant

la royauté, la République ou l’empire un support de propagande, un

outil destiné à valoriser au mieux les objectifs, les principes et les

actes de ceux qui gouvernent,  dirigent et parfois abusent de la

France.

Mais croire que la monnaie en France n’a été qu’un simple moyen de

communication politique reviendrait à se priver de l’essence même

de sa fonction : faciliter les échanges entre les hommes.

La monnaie sera donc à l’image de la France et la servira

parfaitement dans cette destination première.

S’il est un domaine où elle pourra aisément et spectaculairement le

faire, c’est celui de la guerre. Payer les troupes, les rançons et les

tributs mais aussi acheter les avis, les protections ou les alliances

sera, au long des siècles, une de ses principales fonctions. Les

grandes crises  s’accompagnant de dépenses colossales comme de

besoins nouveaux et imprévus, les systèmes monétaires devront

s’adapter, se mettre au service du seigneur, du prince et de l’État,

qu’il soit traditionnel voire réactionnaire ou au contraire

révolutionnaire et libéral. Chacun n’hésite pas à montrer, à travers 

son monnayage, la réalité de ses prérogatives et par là même celle

de sa  puissance.

L’histoire de la monnaie en France est donc intimement liée à celle

de ses dirigeants et de leurs besoins. Cependant, elle ne se limite

pas à cela. Si la monnaie a dû en permanence s’adapter aux

circonstances, elle a su aussi prendre ailleurs ce qu’il y avait de

meilleur, de plus utile et même innover quand les systèmes

monétaires en usage devenaient obsolètes ou montraient leurs

limites. Cet équilibre entre héritage, adaptabilité et innovation

caractérise les monnaies  françaises et explique que leurs choix ne

relèvent pas du hasard ou de la seule nécessité mais  s’insèrent dans

un champ beaucoup plus vaste. Elles sont le miroir de la France et

de son histoire. Elles constituent de fait un élément essentiel de son

patrimoine, la collection Stéphane Barbier-Mueller en étant la

parfaite illustration.

 

Nombre de visites : 102904 - ©2018 Cercle Lyonnais Numismatique